Front cover of the City Magazine with the head of Urak

May 2014


Urak, a blonde Labrador Retriever, has been a constant companion to Josiane Rommes for some 10 years, helping guide her through the city and ensuring she is safe. His name is unusual - Urak was born in 2003 when dogs from his mother’s litter were named after the letter "U" - and derives from the name of an Aboriginal Malay people. But then Urak is an unusual dog. Trained at the Centre Paul Corteville outside Metz, he has been a guide dog for Josiane Rommes since 2004. "He is a good friend, an assistant and makes sure my path is free of obstacles," she explains, while Urak lies at her feet, giving an occasional satisfied growl and gently gnawing on a shoe.

Josiane is a member of the comité participatif, which gives a voice to people with special needs in the capital city. "The Ville de Luxembourg has made great efforts. And if there is a problem, they do listen," she says.

Urak and Josiane Rommes A guiding star Something of a star - he has featured in his own comic book under the pseudonym Patch - Urak is an attractive blonde colour and has the gentlest demeanour. He is a constant companion to his mistress, Josiane Rommes, who has been blind since the age of 14. Even when Urak is not working and he is given the free run of the house Josiane shares with her husband Matthias, he tends to stick reassuringly by her side, always ready to help. Working may seem like a harsh word to use for a dog, but that is what Urak does every day. He has been highly trained to help Josiane through her daily routine, making sure she can get to work - she is a transcriber of voice recordings for the Police grand-ducale - and around the capital city without incident.

But obtaining a guide dog like Urak is not easy. Applicants must have support from their eye doctor and general practitioner, have to demonstrate that they can look after the dog properly and can get around without assistance (by using a cane or stick) even in an unfamiliar city. Even then, there is generally a two-year waiting list before a dog is matched up with the person it will assist - though previous guide dog owners do not have to wait that long.

Urak undertook a six-month training at the Centre Paul Corteville in Woippy near Metz, and Josiane received training in the correct language to use to ensure Urak understood her commands. "I have to tell him where to go, Urak can just help me." That requires a great trust between dog and owner - because sometimes Urak may have to veer from a familiar path in order to get from A to B. An annual check up is conducted to make sure Urak is still doing his job well and also to ensure the owner is treating the dog fairly.

As for that comic book reference, Josiane and Urak star as Peggy and Patch in a story produced by the Chiens Guides d’Aveugles au Luxembourg that is used to raise awareness, especially among primary school age children, of the daily challenges faced by a blind person with a guide dog and also to demonstrate that their lives are little different from those of people with perfect eyesight. In the comic book Peggy, with the help of Patch, catches a train, spends a day at work, takes coffee with a friend, gently warns a stranger not to pet Patch while he is working (guide dogs should not be distracted while accompanying a blind person), watches a DVD, does the washing and enjoys a game of Scrabble with a neighbour. The constant companions are captured in perpetuity.




Josiane Rommes et Urak dans le parc de la ville

Mai 2014


Depuis une dizaine d'années, Urak, un beau labrador sable, accompagne Josiane Rommes dans tous ses déplacements &a travers la ville et veille ainsi à sa sécurité. Son nom original vient d'un peuple aborigène malais : Urak est né en 2003, année des "U" pour sa portée. Un nom hors du commun pour un chien extraordinaire : dressé au Centre Paul Corteville, près de Metz, Urak est le chien guide de Josiane Rommes depuis 2004. "Urak est un ami, un assistant et il veille à ce qu'il n'y ait pas d'obstacles sur mon chemin", explique-t-elle tandis qu'Urak, couché à ses pieds, grogne de satisfaction en mâchouillant une chaussure.

Josiane fait partie du comité participatif, qui permet aux habitants de la ville ayant des besoins spécifiques de se faire entendre. "La Ville de Luxembourg a fait de gros efforts. Ils sont à l'écoute des problèmes que nous pouvons rencontrer", affirme-t-elle.

Vedette à ses heures perdues (il apparaît dans sa propre bande dessinée sous le nom de Patch), Urak, d'une belle couleur sable, fait preuve d'une conduite exemplaire. Il accompagne sa maîtresse dans tous ses déplacements : Josiane Rommes est aveugle depuis l'âge de 14 ans. Même lorsqu'il ne travaille pas et qu'il est autorisé à déambuler comme bon lui semble dans la maison de Josiane et de son mari Matthias, Urak préfère rester aux côtés de sa maîtresse, toujours prêt à l'aider et à la rassurer par sa présence. Parler de "travail" pour un chien peut paraître excessif. C'est pourtant ce qu'Urak accomplit tous les jours. Il a été spécialement formé pour assister Josiane dans ses activités quotidiennes : il lui permet de se rendre au travail (elle transcrit des enregistrements vocaux pour la Police grand-ducale) et de se déplacer dans la capitale sans incident.

Mais obtenir un chien guide comme Urak n'est pas chose aisée. Les candidats doivent avoir l'appui de leur ophtalmologue et de leur médecin généraliste et prouver, d'une part, qu'ils sont capables de bien s'occuper de l'animal et, d'autre part, qu'ils peuvent se déplacer sans assistance (à l'aide d'une canne ou d'un bâton) dans une ville qu'ils ne connaissent pas. Une fois ces éléments réunis, il faut encore attendre en général deux ans avant qu'un animal ne soit attribué à son futur maître (précisons que les personnes ayant déjà eu un chien guide sont dispensées de cette liste d'attente).

Urak a été formé pendant six mois au Centre Paul Corteville de Woippy, près de Metz. Quant à Josiane, elle a dû apprendre les termes et la langue adéquats à utiliser. " Je dois lui dire où je veux aller et Urak m'aide à m'y rendre. " Un climat de confiance absolue doit régner entre le maître et le chien. En effet, Urak peut parfois devoir emprunter un itinéraire différent pour se rendre à un endroit pourtant connu. Chaque année, un bilan a lieu pour s'assurer qu'Urak remplit toujours sa mission comme il se doit et que le propriétaire s'occupe bien de son chien.

Revenons-en à la bande dessinée évoquée plus haut. Josiane et Urak ont inspiré les personnages de Peggy et Patch dans le cadre d'une histoire utilisée par l'association des Chiens Guides d'Aveugles au Luxembourg pour sensibiliser, notamment les jeunes enfants, aux difficultés quotidiennes rencontrées par les aveugles possédant un chien guide et pour leur montrer que la vie de ces derniers n'est pas si différente de celle des voyants. La BD met en scène Peggy qui, à l'aide de Patch, prend un train, passe une journée au travail, boit un café avec une amie, demande gentiment à un inconnu de ne pas caresser Patch lorsqu'il travaille (les chiens guides ne doivent pas être distraits lorsqu'ils accompagnent leur maître), regarde un DVD, fait la lessive et une partie de Scrabble avec un voisin. La vie de ces deux compagnons est ainsi fixée pour l'éternité.